Retour sur LES IMMATÉRIAUX
 version PDF Conférence mercredi 30 mars 2005

15 heures et 18 heures 30, Amphi Rodin
Ensad, 31 rue d’Ulm 75005 Paris

Préambule aux Immatériaux
Manuela de Barros



Bande-annonce originale de l'exposition Les Immatériaux








Retour sur LES IMMATÉRIAUX –

Exceptionnellement, mercredi 30 mars 2005, la conférence Ari/Ciren s’associe au DEA de Paris 8 "Arts des images et art contemporain" et propose deux sessions, présentées par Manuela de Barros :

15h-17h30 :
"L’image des Immatériaux" par plusieurs de ses participants directs, Philippe Délis (scénographe), Jean-Louis Boissier, Liliane Terrier, Marie-Hélène Tramus, avec le concours de Martine Moinot (Centre Pompidou)

18h30-21h :
"L’écriture des Immatériaux" par deux de ses participants directs, Christine Buci-Glucksmann et Jean-Pierre Balpe, questionnés par Paul Devautour.


Quand, en 1984 au Centre Pompidou, Jean-François Lyotard est appelé à prendre la direction intellectuelle d’une exposition prévue sur le thème "matériaux nouveaux et création", il entend mettre en question chacun de ces trois termes en la nommant Les Immatériaux et en proposant d’agencer l’exposition selon les mots matériau, matière, matrice, matériel, maternité.

L’exposition donnera au visiteur "le sentiment de la complexité des choses" car "une nouvelle sensibilité naît" alors que "dans la création apparaissent de nouveaux genres d’art reposant sur les nouvelles technologies". L’exposition s’est ouverte il y a tout juste 20 ans, le 28 mars 1985.

Il s’agit aujourd’hui de témoigner de cette grande exposition devenue mythique, et de considérer le destin théorique et historique de ces "immatériaux", qui désignent non pas simplement ce qui est immatériel mais, de façon ouverte, "un matériau qui disparaît comme entité indépendante", un matériau où "le modèle du langage supplante celui de la matière" et dont le principe "n’est plus une substance stable mais un ensemble d’interactions".





Dans la suite de la manifestation Jouable, les conférences Ari / Ciren interrogent en 2005 la spécificité artistique du numérique en observant comment des expositions abordent divers aspects de la création impliquant le numérique sans pour autant se centrer sur le numérique.

L’Ari (Atelier de recherches interactives) est un post-diplôme de l’École nationale supérieure des arts décoratifs
http://www.ensad.fr

Le Ciren (Centre interdisciplinaire de recherche sur l’esthétique du numérique) est un centre de recherche de l’Université Paris 8 bénéficiant du soutien du Ministère de la culture (Mission recherche et technologie) et du Conseil régional d’Ile de France
http://www.ciren.org/

Les conférences Ari / Ciren sont dédiées à la recherche et à la création dans le champ de l’interactivité et du numérique. Elles ont lieu une fois par mois.

Pour en recevoir le programme, envoyez votre adresse à :
ciren@ciren.org